Une nouvelle étude confirme que les coupes fiscales ont un effet vers le haut, pas vers le bas